Mise à jour de l’algorithme Google (mais ce n’est pas Panda)

Les mouvements observés dans les résultats Google cette semaine ont laissé à penser qu’il s’agissait du déploiement de la nouvelle mouture de Panda, mais il n’en est rien.

Pas encore, mais bientôt !

Le serpomètre qui grimpe à 6, les seo qui font crépiter Twitter parce qu’ils observent des mouvements dans leurs positions dans Google, ça y est, c’est Panda qui débarque !

Au regard de l’annonce faite par Gary Illyes lors du SMX Advanced de Seattle de début juin, il semblait logique de penser que les mouvements enregistrés en particulier depuis 2 jours étaient du fait de la mise à jour de ce filtre. Mais il n’en est rien, et c’est même Google qui le fait savoir.

Le géant mondial a en effet confirmé à Search Engine Land qu’une mise à jour avait bien eu lieu. Il a, en outre, précisé que celle-ci ne concernait en rien Pingouin ou Panda, sans donner plus de détails, comme à son habitude.

Mise à jour de l'algorithme Google

Selon tout vraisemblance, il pourrait donc s’agir d’un ajustement de « Phantom » survenu début mai car il est fréquent pour Google d’effectuer des réglages après coup pour peaufiner ses mises à jour et éviter certains dégâts collatéraux.

Au final, la bonne nouvelle, c’est donc que ce n’est pas Google Panda. Et la mauvaise nouvelle ? C’est que ce filtre est toujours dans les cartons et qu’il devrait être déployé comme promis d’ici peu.

Plateforme d’affiliation Goracash : lancement de la V2

L’une des plateformes d’affiliation les plus performantes, Goracash, vient de décider de dépoussiérer son image vieillissante en lançant sa V2. Qu’est-ce qui change ?

C’est joli, mais pas que !

Si vous faites partie de ceux qui sont sur la toile depuis quelques années, vous connaissez nécessairement Goracash. Une équipe efficace et réactive qui s’était au départ lancée dans l’affiliation voyance avant d’élargir son offre à d’autres domaines.

Pour autant, aussi efficace soit cette plateforme, elle se faisait vieillissante et peu engageante pour un webmaster désireux de s’y inscrire.Du coup, Goracash a décidé de dépoussiérer son site en proposant une V2.

Jusqu'à juin 2014
Jusqu’à juin 2014
La V2 qui vient de sortir !
La V2 qui vient de sortir !

En plus de lifting qui impacte l’image de marque renvoyée par cette plate-forme d’affiliation aux internautes cherchant des solutions de monétisation, Goracash a également repensé toute l’interface affilié.
Le résultat est un outil clair et facile à prendre en main, et grâce auquel on a facilement accès à ses statistiques et à toutes les informations utiles.

Goracash : l'interface affilié

Pour ce qui est des nouveautés, l’équipe a seulement annoncé la prochaine mise en ligne d’une version espagnole de la plate-forme qui viendra s’ajouter aux versions françaises et anglaises.

Pour mémoire, Goracash propose de nombreuses solutions de monétisation en marque blanche dans les domaines de la voyance (CPA), des devis (CPL), du scolaire (CPL) et de la psycho (CPA).

Panda : une mise à jour dans 2 à 4 semaines

Une mise à jour du filtre Panda de Google est prévue d’ici la fin juin ou début juillet. Ce n’est pas une annonce officielle de Google, mais c’est tout comme puisqu’il s’agit d’une déclaration de Gary Illyes lors du SMX Advanced qui s’est tenu les 2 et 3 juin 2015 à Seattle.

Pas encore déployé en continu

Lors du SMX Advanced de Seattle, des Googlers sont venus distiller au compte-goutte quelques informations concernant le numéro 1 de la recherche sur internet.

Parmi ceux-ci, Gary Illyes qui a notamment fait savoir qu’il y aurait bien une mise à jour de l’algorithme Panda. Il a précisé par ailleurs que celle-ci interviendrait dans les jours à venir, pour être exact, d’ici 2 à 4 semaines. Cette mise à jour ne concernerait pas l’algorithme en lui-même, mais plutôt les bases qu’il emploie.

Mise à jour du filtre Google Panda

De cette déclaration, il faut comprendre deux choses :

  • la première, c’est que contrairement à ce que la firme de Mountain View a annoncé à plusieurs reprises, ce filtre a toujours besoin d’un humain pour être déployé. Il n’est donc nullement autonome. Un bobard de plus de la part de Google qui n’est pas à une contradiction près de toute manière.
  • la seconde, c’est que tous les sites qui ont été impactés par cette pénalité lors des derniers déploiements ont donc l’opportunité de voir leur sanction levée. A contrario, tous ceux qui ce sont relâchés en délaissant la qualité de leur contenu ou qui n’ont pas fait appel à un professionnel de la rédaction risquent d’avoir quelques sueurs froides en ce début d’été.

Pour mémoire, le dernier déploiement date du 25 septembre 2014. Il s’agissait alors de la mouture baptisée Google Panda 4.1 qui a impacté entre 3% et 5% des requêtes dixit le géant mondial de la recherche en ligne.

Tout comme Leboncoin.fr qui n’est pas impacté par les changements d’algorithme de Google, votre site est-il prêt ?

Versions Php obsolètes : comment mettre à jour PluXml ?

Si vous utilisez le CMS sans base de données PluXml et que votre site est hébergé chez OVH, il est possible que vous ayez reçu un mail vous informant que les versions PHP obsolètes se seraient plus maintenues. Comment mettre votre site à jour ?

Une simple modification du htaccess

Pour des raisons de sécurité, OVH a décidé de ne plus supporter les versions PHP obsolètes suivantes à partir du 24 septembre prochain :

  • PHP 4.x (fin de vie depuis plus de 6 ans)
  • PHP 5.2 (fin de vie depuis plus de 4 ans)
  • PHP 5.3 (fin de vie depuis plus de 8 mois)

Si vous avez reçu un tel mail, c’est que vous êtes directement concerné car vous devez avoir un site propulsé par PluXml qui est sur un hébergement mutualisé OVH.

Coupure des version php obsoletes mise à jour de FluXml

Pour éviter la coupure et passer en PHP 5.4, il vous suffit de modifier votre .htaccess (avec Notepad++), tout simplement en y ajoutant les lignes ci-dessous :Review Android Smartphone

Ce bout de code a été trouvé sur le wiki de PluXml qui propose également des solutions pour d’autres hébergeurs comme Free, Online.net, 1and1 ou Nuxit.

Modification : Suite au commentaire (pertinent !) de wam que je remercie, vous n’aurez plus accès au .htacces chez OVH le 24 septembre. En revanche, vous trouverez un .ovhconfig à la racine de votre site. Dans le cas contraire, créez-le en transférant sur votre serveur un fichier ovhconfig.txt que vous renommerez ensuite en .ovhconfig. Celui-ci devra contenir :

Supprimer le champ URL des commentaires WordPress

Que votre site soit WordPress, Pluxml, CMSimple ou tout autre CMS, le formulaire pour les commentaires comprend un champ url qui attire les spammeurs de tous poils. Les plugins n’étant 100% efficaces, comment bloquer définitivement tous les commentaires non désirés ?

Plus de champ url, plus de spam

Tout l’intérêt d’un site, c’est qu’il soit vivant et que les visiteurs interagissent. C’est à cette fin que le système de commentaires à été mis en place il y a quelques années sur bon nombre de CMS et c’est d’ailleurs l’un des caractéristiques du web 2.0.
Le problème, c’est que le formulaire qui sert à déposer un commentaire comprend un champ url très prisé des bots et autres spammeurs. Ceux-ci s’en donnent à coeur joie en publiant n’importe quoi, du moment que cela puisse leur permettre d’obtenir un lien de plus.

Comment liquider le spam dans les commentaires ?
Comment liquider le spam dans les commentaires ?

En ce qui concerne WordPress, la première des choses est d’installer un plugin. Malheureusement, même le meilleur d’entre eux laisse systématiquement passer quelques commentaires indésirables ou, inversement, classe la réponse d’un véritable internaute en indésirable. Il faut donc au final toujours en passer par un contrôle manuel.

Emailing : pourquoi il est essentiel de se faire relire par un correcteur

L’emailing est un levier marketing toujours aussi important, quoi qu’on en dise. Bien utilisé, il peut être source de trafic et peut contribuer au développement et à la notoriété d’une entreprise. Par contre, s’il est truffé de fautes d’orthographe, cela peut très vite écorner l’image de marque de la société à l’origine de ce courriel.

Tout le monde peut se tromper

Nul n’est à l’abri de faire une faute d’orthographe ou de frappe, et je suis le premier à en faire quand je ne suis plus dans un cadre strictement professionnel comme ici, car j’ai souvent la flegme de me relire. (on ne peut pas avoir toutes les qualités !)

En revanche, dès qu’il s’agit de communiquer ou d’optimiser le contenu rédactionnel de l’un de mes clients, là, bien évidemment, je n’ai pas droit à l’erreur car à la moindre coquille dans un texte, aussi petite soit-elle, c’est le sérieux et l’image de marque de l’entreprise qui m’a fait confiance qui est écornée.
C’est d’autant plus vrai dans les secteurs d’activité tels que la finance, le e-commerce ou l’immobilier par exemple.

Si les entreprises déjà bien installées l’ont compris depuis belle lurette, ce n’est pas toujours le cas des start-up qui font bien souvent cette erreur de jeunesse de vouloir économiser une poignée d’euros en se passant des services d’un professionnel de l’écriture ou de la correction.
Quand il y a quelqu’un de calé en français dans la boîte, pas de problème. Dans le cas contraire, cela peut se révéler être un désastre.

Correcteur de fautes et emailing

Bien évidemment, si j’écris ce billet, c’est parce qu’aujourd’hui, une jeune entreprise (que je nommerai Patatra pour rester discret) dans le très sérieux domaine du crowdfunding et plus précisément du prêt participatif, a procédé à l’envoi d’un email pour informer de l’ouverture de son site.
Première erreur, une malheureuse faute de frappe dans le titre composé de seulement 6 mots fait que celui-ci qui aurait dû être « Patatra : notre site est officiellement lancé » devient « Patatra : votre site est officiellement lancé ». Du coup, je ne comprends pas trop et j’ouvre le mail. La société Patatra y vante ses services et fait par la même occasion deux bonnes grosses fautes au bout de 28 mots seulement, plus une petite dernière en bas de l’email, histoire que l’on n’oublie pas que s’ils savent manier notre argent, il n’en est pas de même de la langue de Molière.

Bien évidemment, un total de 4 fautes dans un courriel très court, c’est beaucoup, beaucoup trop. Alors, s’ils gèrent mon argent aussi bien qu’ils me vantent leur produit financier, cela promet quelques déconvenues.

Pourtant, en faisant appel à n’importe quel rédacteur / correcteur (de préférence moi évidemment), cela n’aurait pas coûté plus de 10 euros et cela aurait évité d’égratigner leur crédibilité à un moment où ils doivent justement faire leurs preuves et démontrer qu’ils ont quelque chose en plus que ceux qui sont déjà en place depuis quelques temps.

Google Webmaster Tools devient Google Search Console

Google vient d’annoncer qu’il abandonnait le terme de Google Webmaster Tools au profit de Google Search Console. Un changement dû au fait que le terme de webmaster ne correspond plus à grand chose.

Les mêmes outils, une nouvelle appellation

Webmaster, un terme qui n’est guère pus utilisé de nos jours et qui désignait la personne qui créait un site et l’administrait. Aujourd’hui, cette tache est morcelée : on est ainsi graphiste, intégrateur, rédacteur ou encore référenceur.

De plus, les personnes utilisant les outils Google sont aussi bien des personnes que des entreprises, des freelances ou des associations, bref, toute personne ou structure s’intéressant à la visibilité dans le moteur leader en Europe.

Google Search Console

Le terme de webmaster ne reflétant donc plus la réalité des personnes utilisant ses outils, Google a donc décidé qu’au bout de 10 ans, il était temps de dépoussiérer leur appellation. Désormais, il faudra les appeler « Search Console ». (voir l’annonce officielle)

Matt Cutts a par ailleurs relayé cette information sur Twitter.

Torchon brûlé entre Hasni Khabeb et Laurent Bourrelly

Quand l’association SEO Camp fait parler d’elle, c’est généralement parce qu’elle organise un séminaire, une conférence ou un apéro. Mais cette fois, c’est parce qu’il y a du rififi entre Hasni Khabeb et Laurent Bourrelly.

Un poste à pourvoir

L’association loi 1901 Seo Camp a été fondée en 2008 pour permettre aux référenceurs francophones d’exister, de se rencontrer et de partager autour d’un thème commun, le seo. Elle compte aujourd’hui plus d’une centaines de membres et organise régulièrement des Seo Camp dans les grandes villes françaises (Nantes, Paris, Dijon, etc) et même au-delà des frontières de l’Hexagone (Genève, Tunis, etc).

Et comme toute association, il lui faut un président. Et c’est là que le bas blesse car Hasni Khabeb (le président actuel) et Laurent Bourrelly se disputent la prise de contrôle de cette asso, à grand coups de tweets et autres commentaires de blogs.
Pire, le torchon est définitivement brûlé, Laurent Bourrelly ayant annoncé son retrait du Seo Camp.

Je ne rentre pas dans les détails car ce genre de querelle ne m’intéresse absolument pas. Par contre, ce que je trouve très drôle et qui risque de faire le buzz, c’est l’annonce que j’ai trouvée sur le site LeBonCoin.fr concernant la prochaine élection du président de l’association loi 1901 Seo Camp. Même si elle n’est restée en ligne que quelques heures, celle-ci vaut le coup d’oeil ! (Cliquez pour voir la capture dans sa taille réelle !)

Emploi Seo Camp sur leboncoin.fr

Il semblerait qu’il y ait encore une place à pourvoir. Intéressé ?

Youtube investit dans 4 grosses chaînes comiques et lorgne sur la VOD

Norman, Cyprien, Natoo ou encore Mister V, les nouveaux comiques du web sont suivis par des millions de fans. Et pour éviter qu’ils ne partent vers d’autres plateformes, Youtube a décidé d’apporter un coup de pouce financier à un certain nombre d’entre eux.

Limiter la fuite des nouveaux talents

Smosh, Prank vs Prank, Fine Brothers, et Joey Graceffa sont quatre des chaînes Youtube comiques les plus vues au monde. Elles sont suivies par des millions d’internautes partout aux quatre coins du globe.

Le site web d’hébergement de vidéos qui appartient à Google a fait savoir qu’il allait soutenir financièrement ces 4 chaînes en particulier, sans toutefois préciser comment. Le géant californien ne désirant pas se lancer dans la production, cette aide devrait se traduire pas des moyens techniques mis à disposition ou une meilleure rémunération.

Youtube vs Netflix ?

Bien évidemment, si Youtube fait un geste vers 4 de ses étendards les plus en vue, ce n’est pas par simple bonté d’âme ou par générosité, mais bien pour éviter qu’ils ne soient tentés d’aller sur d’autres plateformes plus généreuses en terme de rémunération. C’est le cas de Vessel qui a déjà séduit quelques anciens Youtubers.

Une manière donc d’éliminer la concurrence tout en faisant bonne figure.

Google lorgne sur Netflix

Le portail a annoncé par la même occasion qu’un partenariat avait été conclu avec AwesomenessTV, un réseau multi chaînes (MCN) pour la diffusion en avant-première des longs métrages dans lesquels apparaissent quelques-uns des Youtubers les plus influents.
Un certain nombre d’entre eux est en cours de réalisation et c’est à l’automne 2015 que l’on devrait pouvoir voir le premier des ces films avant qu’ils ne soient diffusés via d’autres canaux de distribution.

En s’associant de cette manière à AwesomenessTV, Youtube cherche très nettement à mettre un pied sur le marché très porteur de la vidéo à la demande (VOD = Video on demand en anglais) qui est actuellement dominé par des sociétés comme Netflix.

On comprend donc mieux tout l’intérêt que le leader de l’hébergement de vidéos a de choyer ses Youtubers. Non seulement il les garde sur sa plateforme et se débarrasse de la concurrence, mais en plus, il peut profiter de leur notoriété pour convoiter un nouveau marché.

Leboncoin n’est pas impacté par les changements Google

Le 21 avril dernier, Google a modifié l’algorithme de son moteur de recherche pour favoriser les sites compatibles avec les mobiles et tablettes. Depuis quelques jours, des rumeurs font état d’une perte significative de trafic pour Leboncoin. Selon son PDG, c’est faux.

10% d’audience en plus

Cela faisait un petit moment que Google avait parlé de l’importance d’être mobile friendly. Il avait même annoncé un grand changement de son algorithme le 21 avril dernier pour favoriser dans son classement les sites compatibles avec les smartphones.

Et bien que l’impact d’un tel changement ne soit pour le moment quasiment pas visible pour la plupart des sites, de nombreux médias annonçaient pourtant que l’une des premières victimes de ce bouleversement majeur était LeBonCoin.
Ainsi, 3 jours après le « mobilegeddon », le célèbre site français aurait perdu 34% de son trafic Google.

Leboncoin rétrogradé dans Google ?

Faux, rétorque Antoine Jouteau, directeur général de Leboncoin.fr qui dément ainsi que son bébé souffre d’une quelconque baisse du nombre de ses visiteurs. Mieux, dans son interview en vidéo sur LesEchos, il précise même que l’audience du site a progressé de 10% sur un an et de 10% en avril 2015 par rapport à avril 2014.
Il faut dire que Leboncoin s’est préparé de longue date à l’évolution du marché puisque aujourd’hui, 50% de ses visiteurs se connectent depuis un terminal mobile du type tablette, smartphone ou iPhone.

Par ailleurs, Antoine Jouteau estime que cette part des mobiles a encore une belle marge de progression et que c’est aujourd’hui le nerf de la guerre sur internet. Selon lui, elle devrait représenter à terme 70% du trafic du site Leboncoin et pour y parvenir, c’est l’expérience utilisateur qui est privilégiée, en particulier grâce à un site toujours plus performant et par le biais d’applications.